*CULTE DU 26 SEPTEMBRE 2010*

26 Sep

*CULTE DU 26 SEPTEMBRE 2010*

Modération

Dans sa modération du jour, le frère Paul s’est appuyé sur la parole de Dieu dans le Psaumes 27. Il fallait dire aussi au peuple que ce dimanche était un jour d’adoration et de louanges. Il a indiqué qu’il fallait s’abandonner, de ne douter de rien, de disposer son cœur à Christ, au père, à Dieu.

On a prié pour remercier le Très-Haut pour lui dire merci. Merci parce qu’il nous donne le souffle de vie. Il a veillé à ce que notre semaine se passe de la meilleure des manières. On a levé la voix pour lui demander pardon. On s’est recouvert du sang de Jésus-Christ qui enlève le péché du monde car, il n’y a pas de pardon sans effusion du sang. Ensuite, nous avons réclamé le Saint-Esprit pour qu’il prenne le contrôle dans notre vie en nous donnant les esprits de : force, foi, lumière etc.…

Annonces, témoignages

Dans la rubrique des annonces du jour, il a été communiqué que vendredi 1er octobre aura lieu :

  • La grande nuit de prières et de délivrance.

  • Le vendredi 22 octobre aura lieu la veillée de prières des femmes.

  • Rappels : Pour la fête de la Moisson, les pagnes sont arrivés. Tous les mercredis, il y a la cellule de prières de 19h à 20h30.

Dans les témoignages :

  • La sœur Virginie a remercié le peuple de Dieu de l’assistance que ses frères en Christ lui ont apporté.

  • Le frère Loïc D. a témoigné par rapport à son travail. Croyant qu’il était licencié, on lui a plutôt confié une nouvelle mission plus prestigieuse.

Sermon

Le Pasteur Luc a pris dans la parole, en s’appuyant sur le Livre de Jacques 1.5 : à lire à la maison.

Il s’agit de la sagesse. Qu’est-ce à dire ? Dieu dit à ses enfants que, s’ils manquent de la sagesse,  il faut qu’ils le lui demandent. 1 Roi 9. Il s’agit dans ce passage du Roi Salomon.

Proverbes 3.13.

« Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse,

Et l’homme qui possède l’intelligence ! ».

Un homme est défini par ce qui le caractérise. La crainte de Dieu c’est le commencement de la sagesse. Deux femmes avaient eu des enfants. Un des deux mourût. Le jugement de Salomon pour ces deux femmes qui se disputaient l’enfant mis en exergue sa sagesse. En effet, il proposa de découper l’enfant en deux, pour que les deux femmes aient une part. Une d’elle refusa cette solution car, elle ne voulait pas voir son enfant mourir devant elle. On comprit que ce dernier était le sien et que l’autre qui acceptait cette solution n’en était pas la mère.

Ne pas faire à autrui ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse.

Voir Job 28.1.

« Il y a pour l’argent une mine d’où on le fait sortir,

Et pour l’or un lieu d’où on l’extrait pour l’affiner ; »

Tout ce que nous désirons, il faut le demander à Dieu car, c’est lui qui donne tout.

Amen.

Ministère de Dieu


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :